Publication

Culture axénique et biosynthèse de composés secondaires dans les champignons symbiotiques de lichen, les Parmeliaceae

 

Université Rey Juan Carlos, Université Complutense de Madrid, Université de Rennes

Abstract

Les lichens produisent des métabolites secondaires uniques avec un riche potentiel en tant que composés bioactifs. Dans de nombreux cas, l'utilisation de ces molécules est limitée par la faible concentration de ces composés dans les thalles, le faible taux de croissance en culture et les changements dans les schémas chimiques entre les thalles et la culture aposymbiotique. De plus, la collecte massive de certaines espèces d'intérêt industriel peut causer des dommages à la diversité des lichens et à l'environnement associé. Six champignons lichénisés (Arctoparmelia centrifuge, Parmélia saxatilis, Parmelina tiliacea, Platismatia glauca, Xanthoparmelia tinctina, et Usnée ghattensis) présentant un intérêt biotechnologique et appartenant aux Parmeliaceae ont été cultivées afin de tester les conditions de culture et d'obtenir suffisamment de biomasse pour des études ultérieures. De plus, nous avons analysé les composés synthétisés dans des conditions axéniques et ils ont été comparés à des chimiosyndromes identifiés dans des thalles complets. Arctoparmelia centrifugeuse, P. saxatilis, P. tiliacée et X. tinctine ont été cultivés avec succès pendant P. glauca et U. ghattensis nous n'avons obtenu que la sporulation et la germination des spores. Le schéma chimique des composés sécrétés dans les milieux de culture variait de manière significative du chimiosyndrome de l'ensemble du thalle. Des composés phénoliques d'intérêt pharmacologique et industriel (acide usnique, aspiciline, acide α-alectoronique, acide physodique, acide lobarique et acide nordivaricatique) et une grande variété de composés potentiellement bioactifs ont été obtenus au cours du processus de culture.

L'analyse a été réalisée par LC/MS à l'aide de l'Advion Interchim Scientific® exexpression® Spectromètre de masse compact (CMS).